Historique des restes mortels
de Marie-Léonie Paradis

Mère Marie-Léonie est décédée à Sherbrooke le 3 mai 1912, à l’âge de 72 ans.  Elle a été enterrée au cimetière Saint-Michel de cette ville et exhumée en 1935. 

Photo du cercueil fermé de
Mère Marie-Léonie Paradis

Lors de l'exhumation, des médecins légistes ont préservé ses ossements selon la méthode égyptienne les recouvrant de cire et bandelettes. Le tout a été revêtu de son costume religieux. Son crâne a eu un modelage en plâtre recouvert de cire.  Le tout a été déposé dans ce cercueil fermé jusqu'en 1984.

Après la béatification du 11 septembre 1984 le même emplacement s’est transformé en oratoire puisqu’elle pouvait recevoir un culte public.

Mgr Jean-Marie Fortier archevêque de Sherbrooke béni ce nouveau lieu le 11 décembre 1985.

En 2017 la future vente de la maison générale au 1820 rue Galt Ouest occasionne le transfert de la relique de Bienheureuse Marie-Léonie.  Le 31 mai 2017, est le jour où l’Institut Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille concrétise ce don précieux à Mgr Luc Cyr, archevêque qui l’accueille chaleureusement.  Un important cortège s’est déplacé du 1820 rue Galt Ouest à 130 rue de la Cathédrale, à la Basilique-Cathédrale Saint-Michel, sous escorte policière devant une foule nombreuse et recueillie.

Le 10 décembre 2017, sous l’autel du transept sud de la Basilique-Cathédrale Saint-Michel, la grande relique contenant les restes mortels de Mère Marie-Léonie est définitivement installé dans sa châsse et Mgr Luc Cyr l’a béni à l’intérieur de l’Office du soir, à Vêpres.

Chaque jour, lorsque les portes de la Basilique-Cathédrale sont ouvertes, il est possible de venir la prier et de visiter le musée, inclus dans quatre alcôves, qui fait mémoire de son histoire et de l’Institut qu’elle a fondé, Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille.

Lire la suite