Béatification

Peinture de Mère Marie Léonie Paradis


En 1984, le 11 septembre, Mère Marie-Léonie Paradis est béatifiée par le Pape Jean-Paul II, au Parc Jarry, Montréal, lors de son célèbre voyage au Canada.

Depuis ce jour, ses restes mortels appartiennent à l’Église.

 

Visite du Pape Jean-Paul II

 

Histoire de la Cause
de Mère Marie-Léonie Paradis

Mère Marie Léonie, fondatrice de l’Institut Les Petites Sœurs de la Sainte-Famille décéda le 3 mai 1912 à l’âge de 72 ans.  Déjà sa sainteté était reconnue dans son entourage, tant à Memramcook NB qu’à Sherbrooke QC. Sa renommée est restée vivante chez ses chers Acadiens du Nouveau Brunswick où elle avait fondé son Institut et œuvré jusqu’en 1895, avant de s’établir à Sherbrooke, Québec, Canada.

Elle a été inhumée du Cimetière Saint-Michel de la ville de Sherbrooke. En 1935, son corps a été exhumé pour le momifier et le conserver dans un autre cercueil à l’intérieur de la Maison générale de l’Institut.

Toute cause doit avoir un postulateur à Rome et un ou une vice-postulatrice sur le terrain.

En 1952, commencent les travaux en vue de sa béatification.
L’Institut nomme le Père Joseph Morabito o.m.i., 1er Postulateur 1952-1961
Le Père Angelo Mitri o.m.i., 2° Postulateur 1962–1985 et Thérèse Gendron p.s.s.f. 1969 - 2008 vice-postulatrice.
Postulateurs par Intérim (Père Yvon Beaudoin o.m.i., : 1985 et le Père Marcel Martin 1985–1990)
Le Père James FitzPatrick o.m.i., 3° Postulateur 1990–2001
Le Père Francis Santucci o.m.i., 4° Postulateur 2001–2006
Actuellement Dr Andrea Ambrosi, 5° Postulateur 2011 - et Rachel Lemieux p.s.s.f. vice-postulatrice, 2011

En 1956, trois procès sont instruits en trois diocèses : Montréal, Moncton et Sherbrooke, pour examiner les cas de guérisons et revoir celle datant de 1912.

En 1968, le Procès apostolique se déroule à Sherbrooke, de mars à juin.  En 1981, Rome déclare Vénérable la Servante de Dieu et le 7 février 1984, l’acceptation du miracle de Sœur Saint-Sébastien permet de penser à la réalisation de la béatification. À cette étape, une biographie élaborée doit être publiée.

En 1984 la Béatification de Mère Marie-Léonie Paradis a eu lieu le 11 septembre lors du voyage du Pape Jean-Paul II au Canada, au Parc Jarry, Montréal.

Pour que la Canonisation ait lieu, il est nécessaire d’avoir un autre miracle après la béatification.
Le Bureau Centre Marie-Léonie Paradis a recueilli des centaines de témoignages et a particulièrement été attentif aux cas de guérisons.  Plusieurs ont été retenus et étudiés plus profondément par les postulateurs.

Pour chaque cas de guérison, il y a un processus à suivre :

  1. Avoir le témoignage de la personne guérie ou une personne témoin
  2. Avoir son dossier médical
  3. Avoir l’opinion d’un médecin expert et deux autres médecins
  4. Aviser l’Évêque du lieu où a été constaté la guérison
  5. Organiser un tribunal diocésain par l’Évêque du lieu pour recevoir les témoignages des personnes connaissant cette guérison
  6. Envoyer à Rome à la Congrégation pour les causes des Saints tous les documents que ce tribunal a produit.  Rapports, dossier médical, témoignages, assermentations ainsi que le rapport final du Promoteur de la foi.

Pour qu’un cas soit reconnu miraculeux, il faut y retrouver :

  1. La rapidité de la guérison
  2. Aucune intervention chirurgicale et médicale
  3. D’avoir prié uniquement Mère Marie-Léonie Paradis

Ces documents doivent être traduits en italien, pour l’équipe des médecins qui doivent donner leur opinion et leur vote sur le cas.  La majorité est requise.  Ensuite la seconde étape, l’équipe des Cardinaux qui étudie si le miracle est attribuable à Mère Marie-Léonie Paradis et donner leur vote.  Si le cas est positif après ces deux étapes, un document est présenté au Pape François 1er pour qu’il la déclare Sainte.